Rebbe

Bonnes Nouvelles N°351

In News by Chmouel

BH
Jérusalem

Le Futur sera Divin !

La grande conférence « Science & Guéoula », un événement majeur de ces dernières années qui rapprochera considérablement le dévoilement du Rabbi Chlita Méle’h HaMachia’h ! (A l’occasion du Yortseit de Rabbi Arié Leïb, frère du Rabbi)

Mardi 17h00 le 13 Iyar, à l’université hébraïque de Jérusalem (Har Hatsofim), un cycle de conférences ininterrompu a eu lieu sur le thème du dévoilement de la divinité dans l’infiniment petit… Cet événement scientifique sans précédent a dévoilé des découvertes actuelles qui feront, très bientôt, le lien entre la physique et la mystique, le naturel et le divin, la logique et le ‘hassidique.
Toute cette organisation a été mise en place par le Professeur en mathématiques Chimon Silman de New-York qui a introduit en rappelant que l’Institut Rial (au nom de Rabbi Israël Arié Leib Schneerson, frère du Rabbi) est né en 1992 et en 1993 a reçu la bénédiction du Rabbi Chlita Méle’h HaMachia’h. Le but de cet institut est de montrer plus clairement la divinité par la science et de révéler l’unité qui se crée ces dernières années entre les sciences elles-mêmes pour découvrir et dévoiler le Alef (D.ieu) dans l’infiniment petit.

Habad viveleroi770
Le second organisateur était Rav David Eytan Rozner, conférencier spécialisé en « Sciences et Torah » à Jérusalem, qui a pris la parole pour démontrer la relation entre la lumière et la matière, en passant par les différentes phases de l’analyse de la lumière par les scientifiques, leurs théories et axiomes mis au point. Les découvertes en ce sens, sont de plus en plus spectaculaires et vont vers des phénomènes complètements « surnaturels » (comme le cas de l’atome de Bohr). La constatation d’absence de toute matière entre un électron et un proton font de l’univers un phénomène tout simplement divin.

viveleroi Friedman
Mais nous n’étions pas encore au bout de nos surprises avec l’intervenant suivant, le génial Professeur Yaacov Friedman de l’Académie Lev de Jérusalem qui a évoqué son thème de prédilection : « l’influence de l’énergie sur les lois de la dynamique ». Et par les nouvelles théories combinées aux plus anciennes, découvrir des équations qui prennent en compte le divin. Le Prof. Friedman a évoqué le lien entre le libre-arbitre et la Divine Providence…

viveleroi
Ensuite le Professeur Yaacov Gugenheim de l’université Ben Gourion, ingénieur en électro-optique, a fait une fabuleuse présentation sur le thème : « La création de la lumière », appuyé par un décryptage méticuleux des paroles du Rabbi Chalom Ber, le Rachab et son œuvre, le Aïne Beth. En passant par les grandes découvertes sur la lumière et les œuvres des Sages de la Kabbala, le Prof. Gugenheim a démontré la relation entre lumières et réceptacles (Or veKli) dans les théories scientifiques.

Puis, pendant le repas, est intervenu le Rav Avishaï Ifergan, recteur de la Yéchiva de Kfar Saba et ancien officier de Tsahal pendant les années de la guerre du Golf. Le thème de sa conférence et présentation fut la relation entre les pays, l’implosion des états ennemis d’Israël, les relations entre le président Donald Trump, la Russie et la Corée du Nord. Les accords sur la diminution des armes de destruction massive depuis aout 1991 jusqu’aux accords Start, Sort et New Start sur le contrôle de l’armement. Le Rav Ifergan a analysé la situation actuelle de l’Iran. Il a déclaré qu’aujourd’hui, nous pouvons constater que le travail de cet exil a été effectué et le but de ce travail était de rectifier la faute de l’arbre de la connaissance qui a mélangé le bien au mal et actuellement ce travail étant terminé, chacun peut voir clairement le mal, le montrer du doigt avant sa disparition totale. Et c’est comme cela que se présentent les ennemis d’Israël, l’esprit de guerre a disparu de la terre et l’œuvre du Rabbi de Loubavitch a été accomplie, il ne nous reste plus qu’à l’accueillir en tant que roi Machia’h et s’écrier : « Ye’hi Adoneinou Morénou VeRabbénou Méle’h HaMachia’h Léolam Vaèd ». La soirée s’est terminée très tard par une réunion ‘hassidique avec le Rav Chmouel Haendel du Maté Machia’h. (GN)